Collaboration entre DAF et DRH bonnes pratiques

Accueil » Blog Modellis sur le pilotage de la performance » Processus et bonnes pratiques » Collaboration entre DAF et DRH bonnes pratiques

Collaboration entre DAF et DRH bonnes pratiques

DAF et DRH : les bonnes pratiques des entreprises les plus performantes

Dans son étude  « How collaboration with HR can drive growth – EY – Global » le cabinet de conseil EY (Ernst & Young) met en évidence l’importance du renforcement de la collaboration entre la direction financière et la direction des ressources humaines.

Plusieurs points saillants ressortent de cette enquête internationale menée auprès de 550 directeurs financiers et directeur des ressources humaines.

Ce qui est très intéressant c’est que la cabinet EY met en perspective la performance des entreprises qui ont répondu à cette étude et les pratiques en matière de collaboration entre la DAF et la DRH.

Il en ressort que certaines bonnes pratiques se retrouvent dans les entreprises les plus performantes en matière de collaboration entre DAF et DRH.

Infographie impacts d'une collaboration efficace entre DAF et DRH

Principaux enseignements de l’étude EY sur le niveau de collaboration entre DAF et DRH

Ce que les meilleurs font différemment en matière de coopération entre DAF et DRH

  • DAF et DRH des sociétés les plus performantes passent ensemble plus de temps que les autres : 7,8 heures par semaine contre 5,1 pour les autres.
  • Les responsables financiers et RH de ces sociétés leaders sont plus souvent au même niveau hiérarchique : 62% des cas vs 42%
  • Le directeur financier est beaucoup plus impliqué dans la planification stratégique des ressources humaines:
    • 58% établissent différents scénarios  d’évolution des effectifs et de la masse salariale vs 16% pour les autres
    • 54% analyse les facteurs d’évolution des effectifs et la performance (vs 13%)
    • 52% s’intéresse à l’alignement entre plan stratégique des effectifs et  exécution opérationnelle
    • 49% analyse les besoins en matière de compétences (vs 14%)
  • Les « high-performers »  sont 58% à considérer la collaboration entre DAF et DRH sur la définition de la stratégie et sur le développement de l’entreprise comme excellente (vs 22%)
  • Les deux directions ont tendance plus souvent que les autres à regarder le futur (les perspectives) que le passé : 37% vs 19%

L’utilisation des outils d’analyse

Au niveau des outils facilitant analyse et collaboration entre DAF et DRH , plusieurs point sont particulièrement intéressants.

Tout d’abord, les entreprises les plus performantes du panel sont équipées à plus de 70% de solutions de pilotage de workforce planning (71% vs 49%)

Elles les utilisent les outils analytiques pour mieux comprendre les inducteurs , les drivers, permettant d’expliquer la performance des employés (70%  vs 49%),  pour prendre des décisions concernant l’acquisition ou le développement de talents (70% vs 42%) ou identifier expertise, connaissance ou risques (fraude par exemple) au sein de l’entreprise.

Enfin les entreprises les plus efficaces ont adopté une approche basée sur l’analyse des données et 49% des répondants considèrent que leurs sociétés sont excellentes dans le domaine (vs 23% pour les autres)

Les indicateurs de performance

Au-delà de la mise en place de bonnes pratiques en matière de collaboration entre DAF et DRH et de l’utilisation d’outils performants , les entreprises qui obtiennent les meilleurs résultats utilisent certains KPI plus fréquemment que les autres.

Si les écarts sont faibles pour des indicateurs comme le turnover, le taux de rotation ou les coûts salariaux il n’en va pas de même pour d’autres domaines d’analyse

  • coût de la fonction ressources humaines (67% vs 54%)
  • productivité et impact de celle-ci sur la performance opérationnelle (64% vs 45%)
  • ROI des projets DRH (56% vs 31%)
  • engagement des employés sur des objectifs (56% vs 34%)
  • corrélation entre gestion des ressources humaines et des activités d’une part et performance financière d’autre part (15% vs 7%)

 

Conclusion

Une collaboration plus étroite entre DAF et DRH apporte une valeur significativement plus élevée à l’entreprise. En favorisant cette relation et les bonnes pratiques observées dans l’étude, une société va améliorer son efficacité en valorisant son capital humain et en favorisant l’atteinte d’objectifs partagés par tous.

Pour plus d’information, je vous invite à vous rendre sur le site d’EY et à télécharger l’étude complète

EY’s survey has found that there is a powerful link between a business’ performance and the extent to which its finance and chief human resources officer leader

Source : How collaboration with HR can drive growth – EY – Global

By | 2017-01-18T13:10:48+00:00 juillet 27th, 2015|Categories: Processus et bonnes pratiques|Tags: , , , , |Commentaires fermés sur Collaboration entre DAF et DRH bonnes pratiques

About the Author:

Valéry Feugeas
Valéry Feugeas, Associé Fondateur de Modellis, est passionné par les nouvelles technologies et leurs applications au travail et dans la vie quotidienne. Précédemment Valéry a exercé différents métiers dans le domaine de la Vente, de l'IT et du Contrôle de Gestion.