Réflexions autour de l’irrésistible ascension des APIs au travers du cas de l’ERP

Accueil » Blog Modellis sur le pilotage de la performance » Analyse » Réflexions autour de l’irrésistible ascension des APIs au travers du cas de l’ERP

Réflexions autour de l’irrésistible ascension des APIs au travers du cas de l’ERP

L'avènement de l'ère des APIs ou la fin des monolithes

ERP : La promesse originelle du All-Inclusive

Il y a encore quelques temps le choix pour les entreprises pouvait se résumer ainsi: soit j'intègre un ERP , soit je prends plusieurs solutions et je les fais communiquer les unes avec les autres.

La solution ERP a rapidement gagné des parts de marché portée par différentes promesses : je vais gagner en cohérence sur mes processus, réduire les coûts, disposer d'une solution standard me permettant de me développer à l'international.

Evidemment à une époque pas si lointaine où le coût de stockage était prohibitif il y a avit une tendance naturelle à rationnaliser.

D'autant que la difficulté de faire communiquer correctement des systèmes hétéroclites  à grand coûts d'ETL ne résolvait pas forcément les sujets épineux de la cohérence des informations et de la gestion des référentiels.

L'ERP est donc apparu comme la solution évidente pour mettre de l'ordre.

Le désamour

On peut comparer cet appétence pour la standardisation à la même vague qui avait vu le prêt-à-porter remplacer le sur-mesure dans le domaine  textile. Hélas les promesses n'ont pas toujours été au rendez-vous et contrairement à une robe qui ne vous plaît plus, il n'est pas facile de jeter à la poubelle ce qui a tant coûté à mettre en oeuvre et qui par ailleurs sous-tend complètement votre système informatique.

Car

Mais même lorsque la mise en place a été difficile et les résultats à l'usage sont fort peu convaincants, le Rubicon a été franchi et il est très rare qu'on arrête un tel projet.

Pourtant il y a eu quelques échecs retentissants: Echec du projet SAP de Stallergenes : une facture finale qui fait tousser ou Incroyable mais vrai, DHL a plombé la Poste allemande

Louis Naugès dans son blog a lui carrément fait un post  intitulé "ERP : la plus mauvaise idée informatique des 25 dernières années"

Pourtant les temps changent.

Et tout d'abord d'un point de vue du business.

Changement au niveau du business

Personnalisation et rapidité mettent à mal les modèles standards. Il y a urgence à retrouver agilité et performance dans la mise en oeuvre des solutions .

Quelques exemples suffisent à s'en convaincre

  • Les mailings sont devenus totalement inefficaces pour toucher leurs cibles et finissent quasiment tout le temps dans la corbeille ou dans les spams
  • Les enseignes qui avaient révolutionné le prêt-à-porter en sortant plusieurs collections par an se voient concurrencer par de nouveaux entrants qui ont "simplement" augmenté le rythme de ces sorties pour donner naissance à l'ultra-fast fashion
  • Un futur client de la Fiat 500 C va pouvoir configurer sa voiture au travers de dizaines d'options directement en ligne

On pourrait continuer ainsi la liste pendant longtemps mais je préfère revenir sur la conséquence d'un point de vue système.

Le rythme des évolutions mais aussi la remise en cause de la façon dont un service doit être délivré aujourd'hui mettent à mal le concept même d'un ERP et par extension de toute solution monolithique.

Il ne s'agit pas de mettre à jour en une fois un système de temps à autre mais de connecter des services (logiciels) portant des processus et eux-mêmes orchestrés dans des processus de plus haut niveau.

L'avènement de l'ère des APIs

La tendance aujourd'hui est de prendre la meilleure solution (best of breed) dans un domaine et d'articuler les services rendues par celles-ci.

On va par exemple connecter Mailchimp (Marketing)  à Pipedrive (CRM) gérer la paye dans un Workday et la gestion des carrières dans Cornerstone.

Et ceci signe l'avènement de l'ère des APIs

Aucun éditeur sérieux ne saurait sortir une solution sans son lot d'APIs au risque d'être exclu du marché.

Dans ces conditions, il devient possible de répondre aux enjeux de cohérence tout en évitant l'adhérence entre les besoins fonctionnels.

Le meilleur de l'ERP sans ses inconvénients.

Les outils pour faciliter la communication 

Evidemment tout le monde ne se sent pas très à l'aise devant une API REST, du GraphQL.

C'est encore plus vrai lorsqu'on veut enchaîner des tâches dans un processus complexe faisant appel à de nombreux services délivrés par des applications

Heureusement, il ya des tas d'outils aujourd'hui qui permettent de gérer cette difficulté.

On peut citer Zapier , Dell Boolmi ou IFTT par exemple.

Le concept est simple: il ya des connecteurs qui permettent de faire dialogue les différentes applications et déclencher des actions en fonction d'évènements.

Par exemple, on peut créer un contact dans son CRM préféré dès lors qu'il a été rentré dans Gmail.

 

By | 2017-10-31T15:09:39+00:00 octobre 30th, 2017|Categories: Analyse|Tags: , , , |0 Comments

About the Author:

Valéry Feugeas
Valéry Feugeas, Associé Fondateur de Modellis, est passionné par les nouvelles technologies et leurs applications au travail et dans la vie quotidienne. Précédemment Valéry a exercé différents métiers dans le domaine de la Vente, de l'IT et du Contrôle de Gestion.

Leave A Comment