Excel Cloud or not ?

Excel Cloud or not ?

Peut-on choisir de basculer son système de pilotage de la performance dans le Cloud et souhaiter quand même que des utilisateurs aient la capacité de requêter des données directement depuis leur poste ? Faire du Excel Cloud ?

N’y a -t-il pas là un peu d’incohérence ? Si l’on se place d’un point de vue système d’informations ou stratégie IT, oui certainement. Mais peut-on réellement croire que l’on puisse enlever Excel à des contrôleurs de gestion  ?

D’une part il y a l’habitude, la connaissance, l’ergonomie, d’autre part le fait de pouvoir plus facilement partager des données avec d’autres utilisateurs ou des managers qui n’ont pas pas accès au système de pilotage.

Le risque n’est-il pas grand alors de biaiser l’intérêt du Cloud : version unique, toujours à jour, partagée ?

Si l’on se penche un peu sur les arguments historiques des solutions du pur Cloud EPM (Anaplan, Host Analytics, Adaptive Insights, …), on découvre que toutes mettaient en avant une philosophie ou une ergonomie Excel-Like, histoire de rassurer et montrer que la bascule ne serait pas trop douloureuse. Mon propos ici n’est pas de dire si c’était vrai…tant il y a d’autres éléments à prendre en considération dans les avantages et fonctionnalités de ces nouvelles solutions que l’ergonomie Excel-like !

Néanmoins, on peut constater que toutes ces solutions proposent des formats de sortie Excel plus ou moins abouties.

Ce qui nous amène, à mon sens, vers la vraie question : être excel like ou ne pas être ? non, dépassé. Plutôt, et cela devient beaucoup plus intéressant, Excel pour faire quoi ? :

  • Pouvoir envoyer des analyses vers des non titulaires de licences : OUI
  • Capitaliser sur les formats de restitutions existants : OUI
  • Garder une certaine flexibilité dans la présentation ou l’enrichissement des données restituées : Oui
  • Conserver un environnement familier de travail : Mmoui
  • Permettre à chacun de créer son propre modèle et le relier au core model cloud : surtout pas ! c’est l’antithèse de l’enrichissement du pilotage de la performance. Lire par ailleurs : what-if scenarios ou encore sales perfomance management.

En résumé, Excel reste un très bon support pour la diffusion de l’information (c’est d’ailleurs la direction qu’a pris Adaptive Insights avec Adaptive Office Connect). En revanche, il reste toujours aussi limité quand il s’agit de lier des données entre elles et les versionner, …

Réfléchissez bien !

 

 

 

 

About the Author:

Vincent Boulanger
Vincent Boulanger est Associé Fondateur de Modellis. Précédemment Vincent a occupé différents postes opérationnels en tant que responsable du contrôle de gestion avant d'intégrer un cabinet de conseil spécialisé dans les outils de performance management

Leave A Comment