Simulation Budgétaire – Impacts de la variation du prix des matière premières

Accueil » Blog Modellis sur le pilotage de la performance » Prévisions » Processus d'élaboration budgétaire » Simulation Budgétaire – Impacts de la variation du prix des matière premières

Simulation Budgétaire – Impacts de la variation du prix des matière premières

Simulation budgétaire : Maîtriser l’impact d’une forte volatilité des cours

Depuis la fin 2014 on assiste à une forte baisse du cours des matières premières, pétrole en tête. Ces baisses aussi soudaines que les hausses qui les ont précédées font voler en éclat les prévisions budgétaires établies au cours de l’exercice précédent et posent question concernant l’atteinte des objectifs à moyen terme des entreprises.

Au même titre qu’une forte variation des cours de change  ( Envolée du Franc Suisse Avez-vous mis à jour vos hypothèses budgétaires?), les fluctuations de grande ampleur dans le domaine des matières premières nécessitent plus que jamais de s’exercer à la simulation budgétaire.

Un des rôles majeurs de la direction financière est de prévoir sinon l’ampleur de ces variations du moins leurs impacts et d’imaginer avec ses partenaires internes différents plans d’action pour se prémunir des conséquences financières associées.

Modéliser les impacts sur les revenus et les charges : simulation budgétaire et analyse « what-if? »

La première des tâches est de bâtir une modélisation financière en décomposant la consommation de matière première dans le processus industriel et les coûts d’achats de celles-ci.

La mise en lumière de l’impact des coûts de matières premières sur les coûts standards des produits finis va permettre in fine de mesurer la sensibilité du modèle et de procéder à une simulation budgétaire au niveau des charges directement liées au processus industriel.

En parallèle, les revenus étant impactés par la capacité ou non de faire accepter des variations de prix aux clients (élasticité prix) , il faut définir des hypothèses sur les volumes de ventes et comment ils seront potentiellement impactés.

A partir de ce modèles, on sera en capacité de procéder à des analyse de type what-if? sur l’ensemble des coûts directement reliés aux produits et donc de déterminer une marge prévisionnelle en fonction de différents scénarios.

Les coûts des produits standards dans le processus budgétaire

Les coûts des produits standards dans le processus budgétaire

Prévoir des plans d’action grâce à la simulation budgétaire

Dans la mesure où l’on est capable de mesurer les impacts d’une variation des cours des matières premières dans son processus industriel, cela signifie que l’on a réussi à décomposer finement les inducteurs sur lesquels on va pouvoir agir.

La finalité de la simulation budgétaire réside dans la préparation et la mise en oeuvre éventuelle d’un plan d’action couvrant le risque financier.

Le contrôle de gestion n’a pas vocation à prendre des décisions opérationnelles mais à aider les managers en charge des périmètres à bien appréhender les impacts d’une forte variation. Dans ce cadre la direction financière va jouer un rôle de « business partner », de conseil, et travailler avec différents acteurs.

  • La direction achat pour se garantir des variations de prix dans le temps ou élargir le panel de fournisseurs
  • La direction industrielle pour identifier les axes d’amélioration par exemple en minimisant les pertes matières (rebuts) ou en optimisant les stocks tampons (ou de sécurité)
  • La direction commerciale pour appréhender le report de tout ou partie d’une augmentation des coûts (clause d’indexation dans les contrats, volumes garantis,…)
  • etc…

Enfin la direction financière va elle-même pouvoir agir avec des instruments financiers en faisant une analyse entre le coûts de ceux-ci et le risque de contrepartie.

Anticiper l’impact sur les charges : la simulation budgétaire et les charges de fonctionnement, les projets et les investissements

L’analyse d’impact des coûts directs doit se doubler d’une analyse sur les autres charges et en particulier sur celles liées aux fonctions supports.

A partir du moment où les revenus peuvent être impactés fortement et que les coûts directs le seront également, une analyse des frais de structure et de la façon dont on pourrait reporter certaines charges ou investissements sur de futurs exercices est également souhaitable.

Une modélisation des investissements prévisionnels  et des projets qui pourraient être immobilisés va s’avérer d’un grand secours à ce stade tout comme le suivi de l’engagement de dépenses . On pourra également analyser les clés de répartition des coûts associés à un centre de services partagés ou des coûts informatique pour anticiper les impacts budgétaires sur les centres de profits qui seraient impactés par les variations des cours .

Ici encore la modélisation associant hypothèses , inducteurs et calculs financiers prévisionnels va être déterminant pour la prise de décision et une bonne construction va permettre de réagir rapidement en donnant une visibilité claire aux managers sur les leviers et les résultats potentiels s’ils sont actionnés.

Préserver les grands équilibres : Simulation budgétaire et états financiers

Dernier volet, la modélisation des conséquences en termes de trésorerie et d’équilibre du bilan. Au-delà du compte de résultat, il est intéressant de projeter les différents scénarios sur les états financiers prévisionnels fondamentaux. Ici encore on peut utiliser des modèles plus ou moins sophistiqués pour déterminer une approximation des grands équilibres.

Ceci va permettre par exemple de lancer des études sur le coût d’une ligne de crédit ou l’impact sur des ratios d’endettement compte tenu de remboursement moins important que prévu.

Lorsque l’on est côté en bourse ou sous LBO cela permet aussi d’anticiper les questions des analystes sur les impacts de variation de cours.

Conclusion

La simulation budgétaire à partir d’inducteurs n’est pas un « nice to have » mais un réel besoin.

Aujourd’hui il est possible pour des entreprises de toutes tailles d’accéder à la puissance de solutions professionnelles et de se doter des moyens pour mieux appréhender les impacts d’une variation de cours et prendre des décisions en fonction de scénarios qui auront été identifiés au préalable.

Modellis (www.modellis.fr) propose des modèles qui permettent d’aller plus vite dans la mise en place de ce type de solution de pilotage de la performance et en particulier des modèles utilisant les outils proposés par le leader du domaine dans le Cloud:  Adaptive Insights.

Pour mener à bien ces problématiques de simulation budgétaire, nous nous appuyons sur Adaptive Planning, considéré par le Gartner comme la meilleure solution dans la catégorie FP&A (Financial planning & Analysis ) .

 

About the Author:

Valéry Feugeas
Valéry Feugeas, Associé Fondateur de Modellis, est passionné par les nouvelles technologies et leurs applications au travail et dans la vie quotidienne. Précédemment Valéry a exercé différents métiers dans le domaine de la Vente, de l'IT et du Contrôle de Gestion.

Leave A Comment